Les Ecossolies

Pôle de coopération et d’innovation sociale


Nos réseaux sociaux
Facebook
Twitter

NOUVELLES ÉNERGIES AU CA DES ECOSSOLIES

Présidence, Le Relais est pris avec Philippe La Forge

Philippe La Forge, nouveau président des Ecossolies
Suite à l’AG annuelle du 9 juin dernier, Philippe La Forge, PDG du Relais Atlantique, est le nouveau Président des Ecossolies. Rencontre avec un homme de terrain engagé.

Ton métier, ton entreprise ? Je suis PDG du Relais Atlantique depuis sa création en 1994. J’ai impulsé, en 2002, le passage du Relais du statut SARL classique à la SA en SCOP, le but étant de donner l’outil de travail aux salariés. Je suis donc gérant, élu par les salariés de l’entreprise, tous les 5 ans. Le Relais Atlantique, c’est 8100 tonnes de vêtements par an collectées, 124 salariés dont 65 salariés en CDI et 59 en contrat d’insertion.

Ton parcours ? En septembre 1992, perds mon emploi de chef de département dans la grande distribution, un licenciement sans motif. Je tombe sur « Envoyé Spécial ». L’émission présente l’antenne Nord Pas de Calais du Relais. Ayant toujours eu envie de travailler dans l’insertion, j’ai été très emballé par le concept, je me suis dit qu’il fallait faire la même chose sur le 44. Un concours de circonstance puisque le responsable du Développement Social des Quartiers herblinois, Romain Mothes, avait vu le même reportage et était moteur pour implanter un Relais sur sa commune. Notre rencontre a scellé le début de la réflexion : j’avais l’envie d’entreprendre, il avait la volonté politique ! [lire la suite] Nous sommes allés visiter le Relais Nord Pas de Calais ensemble en janvier 1993, suite à quoi nous avons lancé un comité de pilotage pour monter ce qui est devenu, en mai 1994, Le Relais Atlantique. Nous étions 4 au lancement, moi et trois salariés en insertion.

Ton arrivée aux Ecossolies ? C’était à l’occasion des toutes premières journées d’étude et de mobilisation qu’organisaient à cette époque l’inter-réseau ESS (réseau de préfiguration des Ecossolies), donc vers 2002. A l’époque l’UREI (Union Régionale des Entreprises d’Insertion), dont je faisais partie, était impliquée dans le mouvement ESS, donc toutes les structures d’insertion recevaient les programmes et les invitations de l’inter-réseau. J’ai été tout de suite tenté d’y aller, entendre ce qui s’y disait. Un peu plus tard, j’ai été sollicité pour parler du fonctionnement des entreprises d’insertion et des SCOP. Puis, Le Relais à participé au grand événement « Les Ecossolies » en 2006, en 2008 j’ai rejoins le CA et le bureau.

Ta vision de l’ESS ? La solidarité, la place de chacun dans la société et dans l’entreprise, l’humain d’abord, le collectif également, le lien au territoire, la création d’emplois durables. Pour expliquer l’ESS, je prends souvent l’exemple du commerce équitable. L’ESS pour moi c’est aussi s’intéresser aux autres, questionner notre lien avec les plus pauvres.

Ton regard sur le projet des Ecossolies ? Ce qui m’a donné envie, c’est mon investissement depuis des années dans le projet. Un projet que j’ai vu grandir et qui a de beaux jours devant lui, un projet riche de sens ! Aujourd’hui je suis prêt à donner plus de temps pour Les Ecossolies et l’enjeu est de taille : développer la coopération dans l’ESS, encourager l’entrepreuneuriat mais aussi travailler au développement des entreprises de l’ESS déjà lancées, continuer à sensibiliser et promouvoir l’ESS auprès du grand public. Quelque chose qui me tient également à cœur, c’est d’ouvrir l’ESS à tous, de rendre le projet des Ecossolies plus accessible et ne pas en faire un repère de « bobos » ! Notre projet est bien là au service de tous, y compris des plus démunis.

D’autres espaces de coopération ? Je suis élu au CA d’Emmaüs France depuis 2 ans, un projet dont j’ai été vice-président de 2004 à 2008. Comme les antennes du Relais sont en SCOP et que pour moi le modèle de la SCOP a beaucoup de sens, je suis au CA de l’Union des Scop du Relais. Je suis également impliqué dans l’administration de 3 antennes du Relais (ile de France, Pau, Niort). Entre gérants d’antennes, nous misons sur l’entraide, et je reçois moi-même le coup de main bénévole d’autres gérants de Relais en France pour l’administration du Relais Atlantique. C’est ça la coopération ! Et puis, comme je suis passionné par le développement de projets, en ce moment, je suis en train de monter une antenne du Relais à Surgères, en Charentes Maritimes. Un projet avec une vocation de création de 30 emplois en insertion.

7 membres font leur entrée au CA

Cliquez sur l'un des liens ci-dessous pour afficher le calendrier complet de l'année correspondante :

2017201620152014201320122011201020092008200720062005

Flux RSS

RSS
Abonnez-vous pour recevoir automatiquement les derniers temps forts des Ecossolies.
RSS, qu'est ce que c'est ?


Association Les Ecossolies - Le Solilab, 8 rue Saint Domingue 44200 NANTES - 02 40 89 33 69
Ce site est sous licence Creative Commons BY-NC-SA - Mentions légales

Contact Actualités Agenda Newsletter Plan du site Espace privé