Les Ecossolies

Pôle de coopération et d’innovation sociale


Nos réseaux sociaux
Facebook
Twitter

EMPLOI PARTAGÉ : POURQUOI PAS VOUS ?

Mots-clés: Emploi

En février 2016, à l’occasion d’une matinée spéciale "Emploi dans l’ESS" proposée pendant les Ateliers du vendredi, les Ecossolies ont lancé un chantier autour de l’emploi partagé, en partenariat avec le groupement d’employeurs associatifs Agepla.

Où en sommes nous aujourd’hui ? Point d’étape après 6 mois.

Création d'Initiatives Emploi Partagé

Les Ecossolies s’impliquent en rejoignant le Conseil d’Administration "d’Initiatives Emploi Partagé", un nouveau groupement d’employeurs porté par l’Agepla.

Spécificité de ce groupement ?
Il permet a des associations fiscalisées et des entreprises de l’ESS, tous secteur confondus, de bénéficier d’emplois partagés.
Les premiers membres  :
Agepla, Arbres, Artisans du Monde, les Ecossolies

Plusieurs temps d’information et de travail ont eu lieu avec les acteurs intéressés par ce mode de mutualisation d’emploi.
D’autres membres adhérents des Ecossolies sont en cours de réflexion. Avec l’Agepla, nous proposons un appui individualisé aux structures qui souhaiteraient s’engager dans cette démarche.
Contactez Coralie Valanchon, chargée de projets à l’Agepla.

Pour en savoir + sur la démarche d’emploi partagé, rendez-vous pour les 10 ans de l’AGEPLA le 13 octobre 2016.

Retour d'expérience d'Eur en Scène

Association européenne, dans le domaine du spectacle vivant, Eur en Scène est hébergée dans la pépinière du Solilab. Depuis quelques mois, 2 salariées en emploi partagé, sont mises à disposition de l’association. Nous avons rencontré Gwenaëlle Bretagne, coordinatrice de la structure.

Sécuriser l’activité

Le développement des activités a pour effet de complexifier certaines tâches. La comptabilité par exemple. Essentielle mais pas vraiment au cœur du métier de Gwenaëlle, plus à l’aise dans la programmation artistique et le développement partenarial.
En 2015, plusieurs demandes de prestations sont faites auprès de cabinets comptables cependant le Conseil d’Administration ne validera aucune proposition : les ressources financières sont insuffisantes.

C’est finalement Strego, un des 4 cabinets sollicités, qui oriente l’association vers le groupement d’employeurs associatifs AGEPLA.
Ensuite, les démarches s’enchaînent vite. Un entretien avec l’AGEPLA permet de définir le profil adapté aux besoins de l’association. Un volume horaire est estimé, un devis établi. Eur en scène s’engage et Madame Corho, comptable expérimentée, est mise à disposition quelques heures par trimestre.

« C’est rassurant d’avoir une personne compétente, à qui confier les missions que je maîtrise le moins. »

Aujourd’hui, il reste encore quelques points à clarifier, mais globalement la démarche est satisfaisante, y compris pour les membres du Bureau, sécurisés par le niveau d’expérience de Madame Leroux.

Eur en scène ne s’arrête pas là !

Quelques mois plus tard, la demande initiale évolue, un besoin de renfort sur des missions de gestion administrative se fait ressentir. L’Agepla propose des salariés, mais les profils ne correspondent aux besoins de l’association. Eur en scène recherche un administrateur, familier du secteur culturel.

« Vous n’avez pas le profil ? Moi je l’ai trouvé ! »

C’est lors d’une réunion de travail avec l’association Zébulon, également installée au Solilab, que l’opportunité se présente à Gwenaëlle.
Hélène, actuelle chargée de diffusion pour Zébulon, travaille à temps partiel. Forte d’une solide expérience dans le spectacle vivant, son profil correspond bien aux besoins d’Eur en Scène. Une proposition est faite, discutée puis acceptée.
Hélène devient donc salariée du groupement d’employeur Agepla, et travaille 4heures par mois pour Eur en scène, en tant qu’assistante de gestion. Une manière de compléter son temps de travail et sécuriser son emploi.

« Dès son arrivée, Hélène a pris les choses en main : contrat d’assurance, demande de licence d’entrepreneur du spectacle. Elle avance sur les dossiers, ça me rebooste. »

Cette année, Eur en Scène a ainsi franchi 2 fois le cap de l’emploi partagé. Et même si le volume d’heures peut paraître faible, l’intégration de compétences techniques essentielles a au moins 3 effets :

  • D’abord, cela a permis d’absorber une partie de la charge de travail de la coordinatrice.
  • Ensuite, cette démarche s’inscrit pleinement dans une logique de professionnalisation de l’activité.
  • Enfin, le recours à l’emploi partagé est une manière de compléter des temps de travail partiel dans le respect du droit du travail (convention collective, accès à la formation professionnelle).
Qu’est ce qu’un groupement d’employeurs ? Les grands principes, en 3.5minutes


Association Les Ecossolies - Le Solilab, 8 rue Saint Domingue 44200 NANTES - 02 40 89 33 69
Ce site est sous licence Creative Commons BY-NC-SA - Mentions légales

Contact Actualités Agenda Newsletter Plan du site Espace privé