Les Ecossolies

Pôle de coopération et d’innovation sociale


Nos réseaux sociaux
Facebook
Twitter

DÉFINIR L'ESS ?

Placer l’humain avant le profit, créer de l’emploi et des richesses, consommer et entreprendre autrement, valoriser la coopération plutôt que la concurrence, tout en tenant mieux compte des femmes, des hommes et de l’environnement...


Parce qu’il n’y a pas UNE mais DES manières de définir l’ESS, des visions différentes sont exposées ci-dessous, par des institutions, des individus, des acteurs engagés, ou pas !

Si vous souhaitez nous donner VOTRE définition de l’ESS, n’hésitez plus ! Remplissez le formulaire "Votre Définition de l’ESS" et nous la publierons dans cette rubrique !

Pour Serge Boureau, Ancien président des Écossolies, PDG de Macoretz

L’économie doit être au service de l’homme avec un grand H.
L’homme au centre de nos projets, pour qu’il soit acteur d’un monde meilleur au service de la société et qu’il puisse donner du sens à sa vie.

Pour Julie Marciau, Etudiante et ancienne stagiaire aux Ecossolies

L’économie sociale et solidaire c’est pour moins consommer, travailler, penser ...autrement !
Pas besoin d’être un militant ou un écologiste de la première heure pour se reconnaître dans l’ESS. Il suffit de regarder et de faire les choses différemment, plus justement, pour se rendre compte que OUI, l’économie peut-être sociale et solidaire !

Pour Salem Aguemoun, porteur de projets

L’ESS ou comment redonner du sens à l’économie. L’ESS, redonner de l’éthique et des valeurs à l’économie. L’ESS, replacer l’humain au centre de l’économie.

Pour Pascal Gaillard, Coach en écologie d'entreprise et coach de vie

L’Economie Sociale et Solidaire a pour vocation d’instituer le bonheur de l’homme comme finalité même de l’économie, ce qui doit du reste la conduire à intégrer les dimensions écologiques intimement liées au devenir de la race humaine.
Un nouveau paradigme, une nouvelle conscience de l’interconnexion de toute forme de vie, un nouveau monde à rêver et à créer en se détachant des conditionnements issus du passé. Le succès de l’ESS sera total quand le terme même aura perdu son sens, car devenu totalement "pléonasmique" : le social, le solidaire, l’écologique seront alors co-susbstanciels de l’économie.

Pour le RIPESS : Réseau intercontinental de promotion de l'économie sociale et solidaire

Aucun secteur n’est étranger aux initiatives d’économie sociale et solidaire. Elles évoluent aussi bien dans les centres urbains qu’en milieu rural, et sous des formes très variables, aussi bien dans le secteur dit informel que dans le secteur dit formel. Elles sont constituées par ceux et celles qui apportent le facteur travail plutôt que le facteur capital et qui s’investissent en groupe en misant sur la coopération entre les parties prenantes.

L’économie sociale et solidaire renvoie à une diversité d’acteurs à savoir :

- Les syndicats
- Les ONG (développement local, environnement)
- Les PME et micro-entreprises formelles et informelles
- Les associations de petits commerçants et industriels
- Les groupes et associations de femmes
- Les mutuelles de crédit-épargne et mutuelles de santé
- Les associations de ressortissants et de migrants
- Les groupes de producteurs ruraux et les coopératives agricoles
- Les coopératives artisanales et artistiques
- Les institutions de recherche et de formation
- Les groupes de presse et les radios communautaires "

Pour en savoir plus : site du RIPESS


Pour la CRESS Pays de la Loire : Chambre Régionale de l'Économie Sociale et Solidaire

L’E.S.S. répond à des besoins locaux, prend en compte les publics éloignés de l’emploi, met en œuvre des politiques publiques et présente une capacité d’innovation permanente. De grandes innovations qui font aujourd’hui partie de notre vie quotidienne sont issues de l’E.S.S.

Ainsi sont nés :

- à l’initiative des mutuelles de santé : la création de la Sécurité Sociale via les sociétés de secours mutuel, la couverture maladie universelle, les indemnités journalières en cas d’accident, la promotion du médicament générique, le tiers payant.

- à l’initiative des associations : l’aide à domicile, l’alternative à l’hospitalisation, la prise en charge des personnes handicapées, les villages de vacances, la formation qualifiante, les associations et entreprises d’insertion par l’économique, les centres sociaux.

- à l’initiative des mutuelles d’assurance : le constat amiable, les garages agréés, le tiers payant en assurance automobile.

- à l’initiative des coopératives : le contrôle qualité des produits, l’animation sociale en milieu rural, les prêts bancaires à taux variables, le chèque-déjeuner...

Lire la suite : site CRESS Pays de la Loire



Pour le réseau REVES : Réseau Européen des Villes et des Régions de l'Économie Sociale

"Social Economy enterprises and organisations are economic and social actors present in all sectors of society, which are set up in order to meet citizens’ needs. Above all they are characterized by their purpose : a different way of doing business which continuously associates the general interest, economic performance and democratic operation."

Pour lire la suite : site de REVES. (Site en anglais ! )

Pour Julien Lainé-Pradines, communiquant

L’ESS est indéfinissable. Elle est une économie qui met l’Humain au centre et ses interactions avec son environnement.Elle est riche de sa diversité, c’est ce qui fait sa force, elle est en cela à l’image de la société : Singulière et PLURIELLE.

Pour Fanny Marchand, Etudiante en Master 2 ESS Mulhouse

La définir serait lui donner des limites... Ne la définissons pas ! Elle est (ou devrait être) partout ! Entre le tiers secteur ou l’économie solidaire de Laville, l’économie plurielle de Liepietz ou encore l’économie populaire, l’ESS ne doit justement pas appraitre comme un secteur particulier, et surtout pas en oppostion à l’économie capitaliste dominante, car tous les acteurs économiques, en partant de l’entreprise, en passant par les élus, les habitants, ou encore les associations, chacun emprunte par isomorphismes (terminologie de Gravenotter) des outils de l’économie capitaliste, économie marchande, non marchande, sociale, solidaire... Même s’il apparait important de rassembler - pour rendre lisible - des initiatives économiques réencastrées dans le social (Polanyi) autour d’une unité qui se nomme aujourd’hui l’ESS, prenons garde à ne pas l’institutionnaliser et ainsi l’éloigner des acteurs-entrepreneurs locaux. Faisons en sorte d’essaimer les valeurs fondamentales (répartition du pouvoir, but non lucratif, organisation démocratique, respect de l’Homme et de son environnement) au lieu de dépenser de l’énergie à la différencier. Appliquons nos principes du faire-ensemble et de coopération en allant vers, au lieu d’aller contre.

Pour Céline, militante citoyenne

L’ESS c’est penser la finalité de l’entreprise (qui peut prendre la forme d’une association, d’une coopérative, d’une mutuelle, d’une fondation, d’une entreprise privé) en termes d’utilité sociale. L’ESS c’est considérer que l’objet premier de toute structure doit être la satisfaction des besoins humains avant le profit. L’ESS, c’est donc remettre l’argent à sa place, c’est à dire un moyen d’échange et non pas un symbole de réussite et de pouvoir.

Pour Pierre-Luc, étudiant

L’économie sociale, une base statutaire (asso, fondation, mutuelle, coop.), qui permet de créer du lien entre ces acteurs, et de promouvoir un objectif commun, ensemble. L’économie solidaire : regroupement d’organisation quelle qu’elle soit, ayant pour objectif ou comme moyen, de réaliser des bienfaits sociétaux. L’ESS est donc l’économie du sens, qui permet de palier aux imperfections de notre économie de marché dit "classique".

Pour Moncef Drine, économiste

Il s’agit d’une solidarité et d’une sociabilité moyennant l’économique. il ne s’agit pas d’une économie à teinte sociale et solidaire. l’ESS est un art de mieux vivre ses besoins pour la consommation, l’échange et la production de biens et services.

Pour Gérard Charbonnier, membre du CESER Pays de La Loire

C’est la bourse d’échange des "valeurs". Mes "valeurs" progressent au fur à mesure que je les partage .... Mes "valeurs", lorsque le collectif s’en empare, chacun y trouve son compte ... Mes "valeurs", lorsque je les transmet, je suis enrichi .... Mes "valeurs" sont à la portée de tous .... Mes "valeurs" sont celles portées par l’ESS donc humaines.



Association Les Ecossolies - Le Solilab, 8 rue Saint Domingue 44200 NANTES - 02 40 89 33 69
Ce site est sous licence Creative Commons BY-NC-SA - Mentions légales

Contact Actualités Agenda Newsletter Plan du site Espace privé